OMICRON Magazine

Magazine | Numéro 2 2023 Ces particules doivent être détectées à l’intérieur des GIS et éliminées, en particulier lors de la mise en service sur site, afin de garantir un fonctionnement fiable en service. Optimisation de la sensibilité pour les mesures de DP sur site Dans les systèmes GIS avec isolation au SF6, les DP génèrent des ondes électromagnétiques dans un large spectre de fréquences en raison de leur temps de montée court. Les protubérances et les particules ou vides à l’intérieur des isolateurs, peuvent générer des décharges partielles de faible intensité, qui nécessitent une mesure de DP sensible, en particulier pour les tests des GIS sur site. Comparativement aux mesures de DP effectuées dans des environnements de test optimisés, en usine et en laboratoire, les mesures de DP sur site sont souvent compromises par des niveaux d’interférence nettement plus élevés, à savoir le bruit externe. Pour les tests de mise en service sur site et le dépannage des GIS, la méthode à ultra-haute fréquence (UHF) s’est imposée comme la méthode standard pour les mesures de DP afin de garantir la sensibilité requise. La largeur de bande commune de la méthode de mesure de DP UHF est généralement comprise entre 100 MHz et 2 GHz. Dans une mesure de DP UHF sensible, même des défauts mineurs générant des décharges partielles de faible intensité peuvent être détectés dans les GIS, et il s’agit d’une alternative raisonnable aux tests sur site coûteux utilisés pour la détection de DP de faible intensité, tels que l’essai de tension de choc de foudre. « L’activité de décharges partielles (DP) est un indicateur fiable de l’état de l’isolation des équipements électriques, car c’est souvent le signe du développement de défauts d’isolation susceptibles de provoquer des pannes diélectriques. » Stefan Hoek, Product Manager, OMICRON 21

RkJQdWJsaXNoZXIy NTkxNzY=