StationGuard détecte les cyber-attaques et les dysfonctionnements dans les sous-stations CEI 61850

02 avril 2019

En raison de nombreuses cyberattaques contre des infrastructures critiques, y compris les réseaux électriques, la plupart des gestionnaires de réseaux ont commencé à mettre en œuvre des mesures de sécurité sophistiquées contre les menaces numériques. Cependant, ces mesures se concentrent souvent uniquement sur les réseaux informatiques traditionnels et l'infrastructure autour des centres de contrôle. Les sous-stations et leurs réseaux de communication - parfois non protégés - sont souvent négligés comme vecteurs d'attaques.

Un concept de sécurité efficace pour les postes comprend non seulement un contrôle d'accès physique et des pare-feu, mais il surveille également ce qui se passe dans le réseau de communication du poste. Avec StationGuard, OMICRON a développé un tout nouveau système de détection d'intrusion pour détecter efficacement les cyber-attaques et les dysfonctionnements des sous-stations CEI 61850.

La solution logicielle StationGuard fonctionne sur la plate-forme matérielle RBX1 spécialement développée, qui peut être installée directement dans le poste. Après avoir importé le fichier SCD (Substation Configuration Description) de la sous-station, StationGuard crée un modèle de système de la sous-station et compare ensuite continuellement toutes les communications sur le système en service.

En cas d'écarts détectés, tels qu'un accès non autorisé ou un dysfonctionnement de la communication CEI 61850, une alarme peut être déclenchée avec diverses actions de suivi. Avec StationGuard, la sécurité de la sous-station peut être considérablement augmentée tout en réduisant les coûts d'installation et de support.

En savoir plus sur StationGuard et comment vous pouvez protéger efficacement votre poste contre les cyber-attaques :

Page produit StationGuard

Vue d'ensemble de la cybersécurité

Plus d'information

Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur.
Merci de mettre à jour votre navigateur ou d’utiliser un autre navigateur pour afficher cette page correctement.
×