Test des disjoncteurs

Les disjoncteurs exécutent les trois tâches principales suivantes : Lorsqu'ils sont fermés, ils doivent conduire le courant aussi efficacement que possible. Lorsqu'ils sont ouverts, ils doivent isoler les contacts les uns des autres aussi efficacement que possible. En cas d'anomalie, ils doivent couper le courant de défaut avec toute la rapidité et la fiabilité possibles, afin de protéger tous les équipements concernés. Aux Etats-Unis, les disjoncteurs haute tension les plus répandus sont les dispositifs dits "dead tank", tandis qu'en Europe centrale, les disjoncteurs "live tank" sont la norme. Dans les autres régions du monde, on trouve les deux types de disjoncteurs 

Dans le pire des cas, un disjoncteur peut rester au repos pendant de nombreuses années, mais soudain, lorsqu'une anomalie apparaît, il doit réagir en l'espace de quelques millisecondes et couper en toute fiabilité des courants de défaut de plusieurs kilo-ampères. Les défauts types qui apparaissent sur les disjoncteurs sont les suivants : court-circuit dans les bobines, comportement anormal en raison de points chauds  par exemple, ainsi que détériorations/usures des connexions mécaniques or du matériau isolant. C'est pourquoi les disjoncteurs doivent être minutieusement testés à intervalles réguliers.

Le test d'un disjoncteur consiste généralement à mesurer des déplacements et des temps sur le disjoncteur. Cependant, nos solutions de test ont véritablement révolutionné le test des disjoncteurs. Les solutions de test que nous proposons incluent des systèmes capables d'alimenter le disjoncteur pendant le déroulement du test et de mesurer la résistance en micro-ohm aux bornes des contacts fermés. Effectuer les tests sans recourir à la batterie du poste augmente considérablement la sécurité tout au long du déroulement du test.

Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur.
Merci de mettre à jour votre navigateur ou d’utiliser un autre navigateur pour afficher cette page correctement.
×